Stage de formation hygiene alimentaire à Bordeaux


Tout sur la formation au permis d’exploitation à Bordeaux 

Avoir une licence est obligatoire pour pouvoir ouvrir votre bar ou pour vendre de l’alcool dans votre établissement de restauration à Bordeaux. Cependant, pour obtenir la licence, il vous faudra suivre la formation au permis d’exploitation appelée aussi stage licence 4 conformément à la loi numéro 2006-396 du 31 mars 2006 pour l’égalité des chances. Cette obligation ne concerne pas uniquement ceux qui veulent déclarer l’ouverture d’un débit de boissons, mais également ceux qui veulent reprendre un débit de boissons à consommer sur place (mutation, transfert et translation). Les exploitants pourvus de la « petite licence restaurant » ou de la « licence restaurant » sont également concernés par cette obligation. Mais quelle est la raison d’être de la formation permis d’exploitation Bordeaux ? Qu’enseigne-t-on aux futurs titulaires de licence ? Qui prend en main la formation ? Découvrez les réponses à ces questions dans cet article.

Quelle est l’utilité de la formation permis d’exploitation Bordeaux ?

La formation permis d’exploitation Bordeaux est un moyen permettant de vraiment professionnaliser les futurs titulaires de licence. Afin que ces derniers puissent être en mesure de gérer leurs établissements comme il se doit et en respectant les lois en vigueur, le stage se concentre sur trois points :

  • Informer les exploitants de débit de boissons sur leurs droits et obligations
  • Mettre en garde les futurs titulaires de licence sur les risques de sanctions en cas d’infractions à la législation afin d’éviter toute pénalisation pouvant causer la fermeture de l’établissement ou le retrait de la licence
  • Responsabiliser les débiteurs de boissons en ce qui concerne la protection des mineurs, la lutte contre l’alcoolisme, la drogue, le tabac et le bruit.

Qu’enseigne-t-on lors de la formation ?

La formation permis d’exploitation Bordeaux comporte un programme permettant aux futurs exploitants de débit de boissons d’acquérir des connaissances sur :

  • Les réglementations concernant l’exploitation d’un débit de boissons : les diverses infractions et les causes de fermetures administratives.
  • Ce qu’il faut pour ouvrir un débit de boissons : les conditions pour l’obtention d’une licence, tout ce qui concerne la mutation, le transfert et la translation d’un débit de boisson, la validité d’une licence, les déclarations administratives obligatoires, etc.
  • Les diverses obligations des exploitants de débit de boissons : les horaires d’ouverture à respecter, les affichages obligatoires, les obligations fiscales, la règlementation des prix et des pratiques commerciales, la protection de la santé publique et de l’ordre public, etc.
  • La réglementation en vigueur dans votre ville : le règlement sanitaire et les arrêtés préfectoraux et municipaux des débits de boissons

Outre la théorie, une mise en pratique et une évaluation continue des connaissances est effectuée afin d’assurer que le contenu de la formation a bien été assimilé. Les stagiaires bénéficieront de divers outils pouvant être immédiatement exploités pour démarrer leurs activités. Il est à noter que La formation ne peut être dispensée que par les organismes agréés par le ministère de l’Intérieur.

Comment se déroule la formation au permis d’exploitation ?

La formation au permis d’exploitation propose deux catégories de stage :

  • Une formation initiale concerne les nouveaux exploitants et ceux avec moins de 10 ans d’expérience. La formation doit obligatoirement durer 20 heures et se fait sur 2,5 jours. La formation est obligatoire que ce soit pour la création ou la reprise d’une exploitation CHRD. À la fin de la formation, une attestation valable pour une durée de 10 ans est délivrée aux stagiaires. À l’issue de ce délai, la participation à une formation de mise à jour des connaissances permettra aux exploitants de débit de boissons de renouveler la validité de leur permis d’exploitation pour une nouvelle décennie.
  • Les exploitants de débit de boissons justifiant d’une expérience de 10 ans auront tout simplement à suivre la formation de mise à jour des connaissances. La durée de la formation est de 6 heures.

En ce qui concerne ceux qui exploitent la « petite licence restaurant » ou la « licence restaurant », une formation de 7 heures leur est dédiée. Ceux qui souhaitent vendre de l’alcool ailleurs que dans un débit de boissons à consommer sur place doivent également suivre une formation de 7 heures afin d’obtenir un permis de vente de boissons alcooliques la nuit (entre 22 h et 8 h).

Sachez la licence adaptée à votre débit de boissons

Il est à savoir que pour vendre des boissons sans alcool, vous n’avez pas besoin d’une licence. À titre d’information, avant juin 2011, une licence de première catégorie était requise pour la vente de boissons non alcoolisées. Une autre licence a également été supprimée en 2016. Il s’agit de la licence du 2e groupe qui a été fusionnée avec la licence de 3e catégorie. Ainsi, si vous avez une licence 3e catégorie, vous pouvez très bien vendre des boissons du premier groupe ainsi que celles qui dans le 2e groupe : vins doux naturels, les vins de liqueur, les apéritifs avec un taux inférieur ou égal à 18° d’alcool pur. Avec une licence de 4e catégorie, vous êtes autorisé à vendre des boissons du 1er et 3e groupe et les alcools forts.

Êtes-vous autorisé à exploiter un débit de boissons ?

Il faut savoir que la gestion d’un débit de boissons n’est pas à la portée de tous. Malgré l’existence de la formation au permis d’exploitation, la vente de boissons alcoolisées est interdite aux mineurs et aux majeurs sous tutelle, fonctionnaires, huissiers de justice, notaires. Cette interdiction s’applique également aux personnes ayant été condamnées d’un mois e prison et plus pour : vol, escroquerie, vente de marchandises falsifiées ou nuisibles à la santé, abus de confiance, outrage public à la pudeur, tenue de maison de jeux, infraction aux dispositions législatives ou réglementaires en matière de stupéfiants, récidive de coups et blessures et d’ivresse publique, prise de paris clandestins. Ces condamnations entraînent une interdiction d’exercer d’une durée de 5 ans. Quant aux personnes condamnées pour crime de droit commun ou pour proxénétisme, l’interdiction d’exercer est définitive.  

Stage de formation hygiène alimentaire à Bordeaux en restauration commerciale

Depuis le 1er octobre 2012, une loi impose la formation sur l’hygiène alimentaire d’au moins un salarié ( ou du dirigeant ) dans une entreprise de restauration.  Le stage de formation hygiène alimentaire à Bordeaux en restauration commerciale répond à cette problématique pour les exploitants de gironde et d’Aquitaine.
Plus précisément, sont concernés par cette loi, l’ensemble des restaurants traditionnels, les sandwicheries, les brasseries et autres salons de thé ainsi que tous les commerces de restauration proposant des repas sur place. Ne sont pas concernés par cette loi, les traiteurs qui réalisent leurs plats et hors-d’œuvres dans leurs établissements privés ou encore les boulangeries.

Qui doit suivre le stage de  formation hygiène alimentaire à Bordeaux?

Pour être conforme à la loi, il faut donc au moins une personne dans l’effectif d’une société de restauration commerciale, formée à l’hygiène alimentaire.
Il est même recommandé que plusieurs personnes suivent ce stage en cas de départs, mutations ou de…licenciements.
Le mieux étant encore que ce soit le dirigeant lui-même qui ait suivi le stage. Dans ce cas, le dirigeant pourra agir sur le suivi opérationnel de la formation au sein de son entreprise et, bien sûr, en assurer la continuité.

Stage de formation hygiène alimentaire à BORDEAUX

La durée du stage de formation hygiène alimentaire à Bordeaux est de deux journées. Le stage peut aussi être suivi en e-learning à partir de septembre 2016. La version e-learning de la formation hygiène alimentaire à Bordeaux permet à tous les stagiaires de bénéficier d’une formation personnalisée et d’échanger en direct via la visioconférence avec un moniteur.
Sur l’ensemble de ces deux jours, les stagiaires étudient une partie théorique qui représente les trois quarts de la durée du stage et ils terminent la formation par une demie-journée de mise en pratique.
Le programme de la formation, ( ou stage ), se répartit selon les modules suivants: règlementation, étude de la microbiologie des aliments, analyse du plan de maîtrise sanitaire, conseils sur les meilleures pratiques d’hygiène et enfin une approche de la méthode HACCP.

Financement du stage de formation hygiène alimentaire à Bordeaux et conseils pratiques

Vous êtes intéressé pour suivre le stage d’hygiène alimentaire ou vous êtes dans l’obligation de le suivre si vous êtes dans les cas cités ci-dessus. Mais cette formation a un coût. Il existe plusieurs moyens de financer le stage : payer en plusieurs fois. Sinon, prendre conseils auprès de l’organisme auquel vous êtes rattaché.
Ici, à Bordeaux, vous pouvez contacter de nombreux interlocuteurs qui vous aideront dans les démarches financières et administratives.

Pensez à consulter à l’avance les dates et lieux de votre stage d’hygiène alimentaire à Bordeaux.
Nous vous attendons.