Stage hygiène alimentaire en restauration commerciale


Le stage hygiène alimentaire: un stage obligatoire

Le stage hygiène alimentaire correspond à  une expression raccourcie et désigne en fait  un stage pour se former à « l’hygiène des denrées alimentaires en restauration commerciale ». Ce stage traite de la sécurité alimentaire et a pour but de diminuer voire supprimer les risques d’intoxication. Ces intoxications peuvent être de nature chimique, physique ou liée à la présence d’un micro-organisme pathogène ou toxique.

Définition de l’hygiène alimentaire en restauration commerciale

L’objectif d’un restaurateur est non seulement de faire plaisir à ses clients, à offrir des plats originaux et savoureux mais bien sûr dans un cadre de sécurité alimentaire éprouvée. Le défaut de conformité en restauration est la survenance d’un résultat défavorable en matière d’hygiène, la toxi-infection alimentaire. Cette absence de résultat est un défaut qu’il faut approcher et résoudre par une méthode qualité appropriée. C’est le but poursuivi lors des formations dans ce domaine, avec pour appui la mise en place d’un plan de maîtrise sanitaire qui est l’architecture de la démarche qualité renforcée par une méthode d’analyse des risques, la méthode HACCP.

 

La réglementation européenne depuis 2004 a pris en compte l’évolution de la qualité en restauration commerciale; c’est donc l’Union Européenne qui fixe les règles pour tous les pays de l’Union. En France, la règle européenne  s’applique progressivement depuis 2008.

En octobre 2012 la formation en hygiène des denrées alimentaires en restauration commerciale a été rendu obligatoire et un stage dénommé « stage hygiène alimentaire » a vu le jour. Cette formation de 14 heures apport à l’exploitant ou à l’un de ses préposés le minimum pour comprendre les enjeux et les principes à respecter. Il va de soi que cette formation ne suffit pas et que chaque établissement doit mettre en oeuvre de façon pratique les informations et conseils recueillis à l’occasion de ce stage.

La loi impose donc qu’une personne au moins par établissement soit formé aux règles concernant l’hygiène des denrées alimentaires. Si l’entreprise a un dirigeant qui n’est pas impliqué en cuisine, il lui est vivement recommandé de connaître ces dispositions et de suivre le stage hygiène alimentaire pour ne pas se retrouver en défaut. En effet les risques sont importants en terme de dégâts même si leur probabilité reste faible si l’on respecte les règles, en revanche la responsabilité civile est infinie et la responsabilité pénale est du ressort du tribunal correctionnel… de quoi réfléchir!

Pour les éléments bibliographiques, nous vous invitons à suivre les publications du ministère de l’agriculture

paquet hygiène 

 

 


Aliments sous vide : conserver autrement

Posted by on Déc 9, 2016 in Restauration | Commentaires fermés sur Aliments sous vide : conserver autrement

Aliments sous vide : conserver autrement

Le sous vide est une technique de conservation où l’air ambiant a été éliminé, ce qui implique qu’aucun gaz n’est présent dans l’emballage.  L’air est aspiré hors du récipient à l’aide d’une pompe ou hors du sac avec une machine pour emballage sous vide, d’où une fermeture hermétique. La phase de dégradation des aliments est ainsi ralentie, ce qui permet de prolonger leur utilisation et garder leur consistance, fraîcheur et arôme. Comment ça marche ? Le produit dans le sachet sous vide est placé dans la chambre. Le côté ouvert du sac se situe au-dessus de la barre de soudure. Une fois que le couvercle est fermé, l’appareil sous vide de Airblock.fr se charge automatiquement d’effectuer le procédé de mise en sous vide. Les phases du procédé d’emballage sous vide sont : la mise sous vide, l’injection de gaz (facultatif), la soudure et la décompression. Les avantages du sous vide Les aliments sous vide conservent leurs goûts naturels. Ils restent frais et gardent leurs couleurs et textures jusqu’à utilisation. De plus, cette technique de conservation permet aux aliments de conserver leurs valeurs nutritives plus longtemps qu’en temps normal. Grâce à cette méthode, il est possible d’optimiser le maintien des conditions d’hygiène du produit et du lieu de stockage vue que la fermeture est hermétique. Les aliments ne sont pas exposés à la dessiccation, à la moisissure et aux brûlures de gel.   Les qualités organoleptiques des aliments se trouvent augmentées ; leurs parfums plus concentrés et ils sont plus matures. Le sous vide favorise aussi l’application optimale des règles H.A.C.C.P et de sécurité alimentaire. Bon à savoir Les viandes sous vide ont en général une couleur plus sombre que la viande fraîche. Ce changement d’aspect est causé par le changement d’état du pigment de couleur de la viande passant du rouge clair oxygéné au rouge sombre sous oxygène réduit. La viande reprend sa couleur d’origine environ une heure après le déconditionnement. Même chose pour l’odeur de la viande qui est plus forte à l’ouverture du sachet, car la conservation sous vide a concentrée les arômes. La viande retrouve également son odeur d’origine à...

read more

Quelques astuces pour bien utiliser les boîtes sous vide

Posted by on Déc 8, 2016 in Non classé | Commentaires fermés sur Quelques astuces pour bien utiliser les boîtes sous vide

Quelques astuces pour bien utiliser les boîtes sous vide

Les avantages de la conservation sous vide sont multiples. Parmi les plus intéressants, il y a la possibilité de conserver beaucoup plus longtemps les aliments et de profiter pleinement de leur fraîcheur. Alors pourquoi hésiter ? De plus, les sacs et boîte sous vide sont désormais disponibles en plusieurs modèles sur le marché. Il est même possible d’en fabriquer soi-même. Notons toutefois que pour garantir le succès du procédé, il saut savoir comment utiliser un contenant sous vide comme il se doit. Conseils concernant l’utilisation de la boîte sous vide Avant toutes choses, il est indispensable de mentionner que le succès du procédé de conservation sous vide dépend de beaucoup de facteurs. Le respect des conditions d’hygiène en fait partie. Ainsi, avant d’utiliser une boîte sous vide, il faut d’abord la nettoyer en prenant soin de bien enlever les saletés qui s’incrustent sur les bords du contenant et les joints d’étanchéité. On peut très bien utiliser les détergents à vaisselle habituels. En revanche, les produits trop agressifs sont à éviter. Après le nettoyage, il faut bien sécher le récipient avec du chiffon doux. Quel type de boîte sous vide choisir ? Comme il a été indiqué auparavant, il existe désormais plusieurs modèles de boîte sous vide. Ainsi, la prudence est de mise lors du choix du récipient. Il faut privilégier les étuis faits avec de la matière de qualité comme du polycarbonate. En outre, la boîte doit être également équipée de pompes et de soupape en silicone. De cette manière, elle est beaucoup plus résistante et elle peut contribuer à l’augmentation de la durée de conservation des aliments. Un contenant pour les produits fragiles En général, une boîte sous vide est destinée à la conservation des aliments fragiles qui ne peuvent pas supporter la forte pression. On cite entre autres les crudités, les fruits frais ou encore le fromage. Peu importe toutefois le produit à conserver, il faut qu’il soit bien froid et encore de bonne...

read more

Devenir maître d’hôtel : en comprendre le rôle

Posted by on Nov 23, 2016 in Guide | Commentaires fermés sur Devenir maître d’hôtel : en comprendre le rôle

Devenir maître d’hôtel : en comprendre le rôle

Dans le domaine de l’hôtellerie, ce ne sont pas les possibilités de carrières qui manquent ? C’est d’ailleurs l’un des avantages à opter pour ce secteur lorsqu’il s’agit de faire une formation professionnalisant. Une des alternatives est par exemple le fait de devenir maître d’hôtel. Mais avant de vous lancer dans 2, voire plusieurs années d’études en ce sens, il semble être de mise d’en comprendre d’abord le rôle. Une image phare de tout restaurant Un maître d’hôtel est le visage que les clients aperçoivent en premier lorsqu’ils entrent dans un restaurant. Il est donc de mise de dire que c’est l’image phare de tout restaurant qui se respecte. Aux yeux des clients, c’est la personne qui coordonne l’attribution des tables. Et pour cause, c’est à lui que revient l’honneur de les conduire à leur table. Pour l’équipe, cependant, c’est un chef. Il veille au bon déroulement de la soirée en attribuant un rôle précis à chacun, que ce soit les commis, les chefs de rangs ou encore les sommeliers. Attention cependant, un maître d’hôtel n’est pas toujours le propriétaire des lieux. Il s’agit plus d’un intermédiaire entre les clients et ce dernier, ainsi qu’entre les employés et le directeur. Les qualités requises en la matière Il faut donc des qualités pour aspirer à devenir un maître d’hôtel. Pour commencer, vous l’aurez compris, en vous lançant dans ce genre de poste vous aurez la responsabilité de toute une équipe. Vous devrez donc avoir le sens de la gestion des personnels. Il en va de la qualité des services. Vous devrez savoir créer une cohésion dans une ambiance de respect pour s’assurer de la bonne marche des services. Par ailleurs, une excellente présentation est de mise. Vous ne verrez jamais un maître d’hôtel avec une dégaine dans l’exercice de ses fonctions. Et il y a une raison à cela. C’est qu’il se doit d’être à l’image de sa fonction et de l’établissement qu’il représente. Une qualité, et non des moindres, est également la maitrise d’une ou de plusieurs langues étrangères, dont l’anglais. C’est l’un des dialectes les plus usités à travers le monde. Quelles études entreprendre ? Vous êtes décidé à faire tous les efforts nécessaires pour devenir un maître d’hôtel ? Il ne vous reste plus qu’à entamer les études requises en ce sens. Un bac professionnel service et commercialisation peut être un bon premier pas en ce sens. Il en sera de même pour un bac technologique en hôtellerie. Mais le must reste quand même de faire quelques années d’études, jusqu’à au moins avoir un BTS en...

read more

Comment dénicher un stage en entreprise ?

Posted by on Oct 28, 2016 in Non classé | Commentaires fermés sur Comment dénicher un stage en entreprise ?

Comment dénicher un stage en entreprise ?

Effectivement imposé par les établissements de l’enseignement supérieur pendant le cursus scolaire, le stage est cependant perçu comme la bête noire des étudiants. Il n’est pas facile de le décrocher, pourtant, ce passage obligatoire à l’obtention d’un contrat en entreprises représente  le principal pas-de-géant dans le monde du travail. En principe, les stagiaires ne sont pas des salariées. Cependant, leur accueil dans l’entreprise est strictement règlementé : gratification, conditions du stage, démarches…  En outre, les entreprises ont des responsabilités vis-à-vis des stagiaires et ceux-ci ont des droits. Le tutorat et la convention de stage. En principe, une convention de stage n’est jamais un contrat de travail. Cliquez ici, avant le début du stage, il doit être établi et signé par l’établissement scolaire, par le stagiaire lui-même et par l’entreprise. D’ailleurs, dans une convention de stage, il est obligatoire de mentionner le montant de la gratification qui sera potentiellement versé, le régime de protection sociale couvrant le stagiaire, les avantages hypothétiquement offerts, la description des activités confiées au stagiaire et la durée hebdomadaire de présence dans l’entreprise ainsi que les dates de début et fin du stage. À l’exception, tous les stagiaires sont obligés d’être placé sous la responsabilité d’un tuteur qui appartient à l’entreprise. De ce fait, la loi édicte « le nombre de stagiaires placés sous la surveillance d’un même maître de stage ». Par contre, il est à noter que chaque stagiaire ne peut être affecté à des tâches dangereuses pour leur sécurité ou leur santé. Quid du registre personnel ? D’une part, le stagiaire n’est pas un travailleur mis à la disposition de l’entreprise, plus précisément, celle-ci ne conclut pas de contrat de travail avec lui mais aussi il ne le déclare pas près de l’URSSAF qui fait partie de l’effectif. D’autre part, comme le stagiaire n’est pas un salarié de l’entreprise, en effet, il fait l’objet d’une mention dans un secteur spécifique du registre du personnel de leur présence. Répertorier un stagiaire comme tel représente du bon sens, car il justifie sa présence dans l’entreprise. Par contre, ne pas conclure de convention de stage et/ou ne pas mentionner les stagiaires au registre du personnel, c’est : risquer la requalification du stage en emploi salarié, avec l’obligation notamment pour l’entreprise de payer des charges sociales naturellement applicables sur le salaire d’un employé, risquer un défaut d’assurance lorsque le stagiaire se blesse ou en raison d’un dommage durant sa présence dans l’entreprise et enfin ouvrir la porte à la suspicion de travail...

read more

Effectuer un stage en hygiène alimentaire

Posted by on Sep 21, 2016 in Guide | Commentaires fermés sur Effectuer un stage en hygiène alimentaire

Effectuer un stage en hygiène alimentaire

Tout être humain sur terre doit manger pour vivre… et survivre dans cette société de consommation. Puisque manger et manger seine constitue un droit fondamental pour l’homme, l’organisme humain doit absorber de la nourriture quotidiennement, sinon il peut être en butte à de sérieux problèmes. Dans les pays développés, l’État est très pointilleux sur la question de stage en hygiène alimentaire, qui est une obligation selon la loi pour le secteur hôtelier et la restauration. Mais dans les pays en voie de développement ou sous-développé, cette hygiène laisse souvent à désirer. Laissons-les de côté et penchons-nous sur notre thème du jour, sur le stage en hygiène alimentaire. Pourquoi un stage en hygiène alimentaire ? En premier lieu, une formation en hygiène alimentaire est bénéfique pour tout le monde, car nous l’avons constaté que tout le genre humain doit manger pour vivre. Et en l’absence d’hygiène stricte sur ce que nous mangeons, le résultat se fera sentir très vite. Une altération de la santé, une apparition de maladie grave comme la salmonelle est à craindre, ou au pire être victime d’une intoxication alimentaire ! C’est pour pallier cet effet néfaste que la loi exige que les professions hôtelières relatives à la restauration doivent suivre un stage de formation en hygiène alimentaire. Qui sont les plus concernés ? Si tels sont les effets d’une mauvaise hygiène alimentaire, alors il est clair que ce sont les différents restaurateurs qui sont les plus ciblés pour effectuer un stage en hygiène alimentaire. En l’occurrence, sont donc concernés : les responsables de la restauration traditionnelle ; les tenants des snacks, cafés, pâtisseries et autres repas sur place ou à emporter ; et pour tous les responsables de types d’établissements à but lucratif ou non, qui distribuent des aliments à être consommés par une tierce personne. Quels types d’activité sont touchés ? Il est évident que ce sont les activités qui œuvrent dans le domaine de la restauration/cuisine qui est touché. Ce sont : Les vendeurs de repas sur structure mobile ou fixe, occasionnels ou non (pizza sur place, à emporter), sites mobiles de vacances ou kiosques de plage ; Les cafétérias dans les grandes et moyennes surfaces, ainsi que les employés qui travaillent (cuisiniers, serveurs et plongeurs) ; Les livreurs des aliments ou boissons propres à être consommés, dans le cas d’une vente en ligne ou par téléphone, qu’ils soient motorisés ou non ; Les fermes auberges ; Les salons de thé et les...

read more

Comment choisir sa veste de cuisine ?

Posted by on Août 19, 2016 in Non classé | Commentaires fermés sur Comment choisir sa veste de cuisine ?

Comment choisir sa veste de cuisine ?

Avoir une cuisine à la pointe de la technologie n’est pas le seul point à voir pour se targuer d’être un professionnel en la matière. En effet, la plupart des particuliers se cantonnent à avoir une belle espace cuisine et ne pense pas aux détails pour faire valoir leurs talents en cuisine. Parmi les points à ne pas négliger, on peut citer par exemple, le choix de la veste de cuisine. Le choix d’une veste de cuisine : une question de mode À ses débuts, la veste de cuisine s’inspirait des blouses destinées aux personnelles médicales. Les cuisiniers professionnels n’avaient donc pas vraiment le choix pour ce qui est du style des articles. Cependant, ce n’est plus le cas actuellement. La mode a évolué, même dans ce secteur. Vous avec donc le choix entre les blouses fermées ou celles qui s’ouvrent avec des boutons. Et si vous avez plus tendance à opter pour le second cas, il vous reste encore plusieurs alternatives entre celles qui ont des systèmes de fermeture au milieu ou sur les côtés. Du reste, vous pouvez également choisir un produit avec des poches ou non. À titre d’information, les poches sont très utiles pour mettre les chiffons et les divers ustensiles de cuisine dont vous aurez besoin pour réussir une recette. Si vous êtes convaincu de ce fait, il vous est conseillé d’opter pour les poches latérales qui sont un peu plus design et plus discret. Mais bien sûr, le dernier mot vous appartient. Que dire des couleurs ? Il ne faut pas non plus se contenter des idées reçues, comme quoi une veste de cuisine est uniquement disponible en couleur blanche. En effet, de nos jours, les créateurs de ce genre de produit ont pensé à diversifier au maximum les teintes de leur article. Dans les rayons des vendeurs, vous avez le choix entre les couleurs les plus neutres comme le gris, le beige au plus extravagant comme le noir voire même le rouge. La plupart des cuisiniers pensent également à assortir la couleur de leur blouse à leur chiffon : une manière simple et élégante pour assurer une harmonie dans la cuisine. Par ailleurs, vous avez même la possibilité d’assortir la couleur de la veste aux toques. De quoi vous donner une envie d’être à la mode même dans la cuisine, car, après tout, il est toujours de rigueur d’être tiré à quatre épingles dans tous les domaines de la...

read more

Le caviar, un produit cher qu’il faut acheter avec attention

Posted by on Jan 21, 2016 in Restauration | Commentaires fermés sur Le caviar, un produit cher qu’il faut acheter avec attention

Le caviar, un produit cher qu’il faut acheter avec attention

Le caviar, c’est un mets connu de tous les pays du monde. Le produit n’est devenu populaire que pendant le règne des Tsars où il était consommé en très grande quantité. Ces derniers ont en fait un mets de fête et une marque de luxe depuis ces temps-là. Comme le caviar est un produit très onéreux, en acheter est devenu difficile, que ce soit sur internet et parfois même dans les boutiques classiques dans lesquels ils sont commercialisés pour le plus grand bonheur des amateurs. Un produit difficile à obtenir Le caviar est un mets difficile à obtenir, car les œufs sont pour leur part des produits rares. En effet, l’esturgeon ne pond des œufs que vers ses 7 ou 8 ans. En élevage, il est donc tout à fait important de fournir au poisson pendant ses 8 années de vie un environnement des plus sains qui leur permette de vivre le mieux possible, assurant ainsi la qualité des œufs. C’est sans aucun doute pour cette raison que les directeurs de grandes entreprises comme Cyril de Lalagade choisissent de se rendre chez les fermes pour constater eux-mêmes de la qualité de l’élevage. Vient ensuite la préparation des œufs pour être transformée en caviar, un passage en laboratoire est nécessaire dans tout cela, sans compter le temps d’affinage pour que le produit puisse acquérir ce goût fin et subtil pour lequel beaucoup l’apprécient. Éviter les pièges dans l’achat du caviar La première étape pour la dégustation d’un bon caviar est de commencer par l’acheter au bon endroit quand on ne choisit pas de le faire dans un restaurant. En effet, si jamais le caviar est de mauvaise qualité, cela gâchera tout et pourra même dégoûter du caviar à tout jamais. Ainsi, il faut prendre des précautions lors de son achat. Le plus grand piège à éviter, celui des belles offres sur internet. En effet, le caviar est un produit qui est toujours cher, qu’il soit issu de l’élevage ou d’un milieu sauvage. Trouver du caviar bon marché et de bonne qualité est une belle utopie à laquelle il ne faut surtout pas croire. Le produit peut être issu de ces élevages où les poissons sont nourris avec des hormones de croissance pour favoriser la ponte, ce qui dénature beaucoup le caviar. Second piège à éviter, les nouvelles marques qui ne sortent de nulle part : en dépit de grandes publicités ou bien de tout ce qui peut se dire, le mieux est de toujours faire confiance aux anciennes maisons qui ont fait leur preuve depuis des années, comme Caviar Volga par exemple, société dirigée par Cyril de Robert de...

read more

Mian Fan – des plats savoureux de l’Asie à des prix raisonnables

Posted by on Jan 19, 2016 in Restauration | Commentaires fermés sur Mian Fan – des plats savoureux de l’Asie à des prix raisonnables

Mian Fan – des plats savoureux de l’Asie à des prix raisonnables

Parmi les différents types de cuisine, la gastronomie asiatique est l’une des plus appréciées des parisiens. Saveurs douces et étrangères, les ingrédients utilisés sont rares, et la cuisine asiatique est caractérisée par les associations de goûts inhabituels, avec un décor typique, garantissant un dépaysement total. Si vous voulez faire un voyage par le goût, en se dirigeant vers l’Asie, vous pouvez manger dans les restaurants asiatiques. Si vous êtes à Paris, vous trouverez mille restaurants asiatiques dans votre quartier, Mian Fan est l’un des meilleurs, notamment en matière de cuisine fusion. Manger en équilibre dans ce restaurant Il n’est pas toujours facile de manger équilibre dans un restaurant asiatique comme Mian Fan ; même si la majorité des plats asiatiques sont réputés diététiques, il faut quand même garder l’équilibre, notamment pour ceux qui effectuent un régime. Même au régime, vous pouvez choisir plusieurs plats, en entrée, le rouleau de printemps, les bouchées vapeurs à la crevette ou au poulet, les salades de soja, un potage ou bouillon. Pour le plat, la viande, volaille, poisson non frit ou sauté peuvent être choisies. Quand on parle de restaurant asiatique, l’accompagnement reste très souvent le riz, mais vous pouvez également commander des légumes sautés. En dessert, l’Asie en dispose une grande variété de fruits exotiques, privilégiez des glaces ou autres, mais choisissez plutôt des fruits comme les litchis, ananas, mangue. Si vous voulez faire une découverte gastronomique, pourquoi ne pas tentez le durian, le mangoustan ou encore le Snake fruit. Ce dernier est un fruit originaire d’Indonésie, et dans toute l’Asie du Sud Est. La peau de ce fruit est recouverte d’écailles comme ceux de serpent, la chair est blanche, assez dure et se ressemble à des gousses d’ail. Des menus authentiques à prix abordables chez Mian Fan19 Le Restaurant asiatique Mian Fan est considéré comme le véritable temple de la gastronomie asiatique à Paris. Vous y trouverez tous les spécialités asiatiques. Cuisine japonaise, chinoise, thaïlandaise, coréenne, vous pouvez déguster pour un prix raisonnable. À part les plats typiques de l’Asie, ce restaurant est réputé pour sa cuisine fusion ; Mian Fan au Mogador ou à Montparnasse, vous allez découvrir des plats exceptionnels qui sont servis dans un décor chaleureux et moderne. Nouveau dans ce restaurant, très appréciée par les asiatiques mais aussi par les parisiens, n’oubliez pas de commander du cheese cake. C’est bon, c’est nouveau, et avec un goût...

read more

Cyril de Lalagade, le gardien de la tradition du caviar dans sa famille

Posted by on Jan 13, 2016 in Restauration | Commentaires fermés sur Cyril de Lalagade, le gardien de la tradition du caviar dans sa famille

Cyril de Lalagade, le gardien de la tradition du caviar dans sa famille

La famille Lalagade fait partie des grands noms dans le secteur du caviar depuis près de 80 ans maintenant. En effet, depuis les premières décennies de popularité de ce produit de luxe, la famille de Lalagade a laissé son empreinte dans le domaine en fondant une société de distribution de caviar pour faire parvenir les produits dans les différents pays du monde. Aujourd’hui, la marque de la société est encore une marque de référence pour le caviar en France, la preuve d’un succès qui s’est bâti sur des années d’expérience et de dur labeur. La rencontre avec le caviar Dans sa jeunesse, Fernand de Robert de Lalagade était un officier de l’armée de terre, appréciateur des bons produits alimentaires dont le jambon de Bayonne par exemple, mais aussi le caviar. À l’époque, c’était déjà un mets très cher et ceux qui y avaient accès n’étaient pas nombreux. Lors de l’un de ses nombreux voyages, Fernand de Lalagade rencontre deux russes qui lui proposent le marché du caviar russe, une opportunité qu’il choisit de saisir sans hésitation. Depuis lors, la famille de Lalagade et le caviar se sont plus séparés : Fernand de Lalagade fonde la Société Caviar Volga en 1931 pour distribuer le caviar russe dans les différents pays du monde. La société bascule ensuite vers le caviar iranien en 1956 et la Maison du Caviar est fondée la même année par Fernand de Lalagade, son petit fils Cyril de Lalagade reprendra les commandes de son empire après sa mort. Cyril de Lalagade, héritier de tout un empire Cyril de Lalagade a repris les commandes des deux sociétés de son grand-père après la mort de ce dernier à 93 ans suite à des problèmes cardiaques. Sa grand-mère le précède pendant quelques années puis il reprend les rênes de la société pour devenir le directeur de la Maison du Caviar et faire également partie de la direction de Caviar Volga. Aujourd’hui, cette dernière est une société florissante et très reconnue dans son milieu. Importantes différentes sortes de produits alimentaires de luxe, elle travaille en collaboration avec de nombreux groupes de prestige. La Maison du Caviar quant à elle est devenue un restaurant prestigieux de Paris, un endroit où de nombreux amateurs viennent déguster du caviar. Cyril de Lalagade est quant à lui un directeur très apprécié de tous ses clients, il a fait de son mieux pour garder sa société à flot malgré la crise qui touche beaucoup de secteurs de nos...

read more

La Maison du Caviar : service et plats en tout genre

Posted by on Déc 30, 2015 in Restauration | Commentaires fermés sur La Maison du Caviar : service et plats en tout genre

La Maison du Caviar : service et plats en tout genre

La Maison du Caviar est un restaurant dans le 8ème arrondissement de Paris, non loin des Champs Elysées. Après une bonne balade, un bon shopping dans les boutiques du quartier, c’est un passage obligé pour beaucoup de gens. La clientèle du restaurant reste très variée malgré les notes de caviar qui peuvent être bien salées de temps à autre. Rappelons que le caviar est l’un des mets les plus onéreux qui existent au monde. La Maison du Caviar fait partie de ces restaurants qui proposent aujourd’hui du bon caviar aujourd’hui. La Maison du Caviar, repère de tous les amateurs La Maison du Caviar est un établissement qui existe depuis plusieurs décennies et qui sert du caviar depuis qu’il a ouvert ses portes en 1956. La spécialité de la maison est restée la même depuis cette année, le caviar, même si la carte est aujourd’hui bien plus variée. En effet ; le restaurant propose de nombreux plats, avec ou sans caviar, adapté aux goûts de tout le monde. Ce ne sont pas que les Parisiens qui viennent manger du caviar dans ce restaurant devenu l’un des plus prestigieux de Paris. En effet, on peut y rencontrer des hommes d’affaires ainsi que des personnalités connues dans le monde de la mode ou encore du cinéma. En presque soixante ans d’existence, la Maison du Caviar est devenue une sorte de repaire pour les amateurs de caviar, et le directeur Cyril de Lalagade se souvient bien de tous ses habitués. Les services de la Maison du Caviar Avant tout, la Maison du Caviar est une vitrine des produits de la marque Caviar Volga, la boutique attenante au restaurant commercialise aujourd’hui encore tous les produits de celle-ci pour les clients qui veulent emporter chez eux du caviar, du saumon et autres produits alimentaires. Outre cela, la Maison du Caviar propose également ses tables pour un repas en famille, entre amis, entre collègues ou encore en amoureux. Différentes variétés de caviar sont proposées à la carte pour ceux qui veulent une première expérience du produit et ceux qui apprécient déjà aussi. Le directeur des lieux, Cyril de Lalagade est un expert dans le domaine, toujours disposé à donner des conseils pour ceux qui ont en besoin. Pour ceux qui ne souhaitent pas rester sur place, la maison du caviar dispose également d’un service de plats à emporter. Il suffit de commander le plat choisi et de le récupérer sur place ou encore de demander une livraison. Pour lire la suite...

read more